Le blog du CBD
Conduire sous CBD: Quels sont les risques d'un test salivaire?

Conduire sous CBD: Quels sont les risques d'un test salivaire?

Vous êtes de plus en plus nombreux à connaître les avantages apportés par le CBD et donc à vouloir consommer des produits à base de CBD. Sachant que le CBD est une molécule de la plante de chanvre tout comme le THC, beaucoup d'entre vous sont inquiets de savoir si c'est légal ou non de conduire sous CBD. Beaucoup de questions reviennent souvent: Peut-on conduire après avoir consommé du CBD? Quels sont les risques lors d'un contrôle routier? Pouvons nous être positifs au THC après un test salivaire? Nous allons éclairer.

Qu'est ce que le CBD?

Le CBD c'est quoi? La plante de chanvre (cannabis sativa et cannabis indica), connue et utilisée depuis des millénaires fait partie de la famille des cannabinacées. A l'époque, le chanvre était prisé pour les fibres solides qu'il apporte, pour se soigner et nourrir les peuples. Cette plante possède plus de 100 molécules et la plupart d'entre elles ont des vertus thérapeutiques. De plus en plus de recherches et d'études sont menées sur le cannabis et les découvertes sont très positives. Le CBD est l'une des molécules les plus connues de la plante de chanvre et possède de nombreux effets positifs sur la santé physique et mentale sans être addictive comme son cousin le THC. Le CBD est connu pour ses propriétés apaisantes, anti-douleurs, anti-inflammations et soulagerait le quotidien des personnes atteintes de maladies diverses comme l'épilepsie, la fibromyalgie, Alzheimer, Parkinson, le cancer dans le traitement de la chimiothérapie et bien d'autres encore. Le CBD se présente sous plusieurs formes: Ceux qui aiment vapoter peuvent se faire plaisir en vapotant du e-liquide CBD et pour les autres les huiles CBD à 10%, 20% voir 30% sont très appréciées. Nous pouvons aussi consommer du CBD en infusion avec les fleurs de CBD ou de la résine de CBD à faire infuser de préférence dans un corps gras afin que la molécule puisse se fixer correctement. Cependant, le CBD est très contrôlé et ne peut pas dépasser un certain seuil au niveau du taux de THC présent dans le produit fini, c'est à dire que les produits à base de CBD doivent avoir un taux de THC inférieur à 0.2% pour ne pas être classés comme stupéfiants. Au delà le produit sera illégal et vous risquez d'avoir des ennuis avec la justice.

THC et CBD: Deux molécules différentes

Depuis longtemps, lorsqu'on évoque le sujet sur la plante de cannabis, nous faisons tout de suite référence au THC (delta 9-tétrahydrocannabinol), molécule de la plante de chanvre la plus connue. Depuis peu le CBD est apparu ou du moins des recherches ont été faites à son sujet pour en conclure que cette molécule a de nombreux avantages et de bienfaits sur la santé. Le THC n'est pas reconnu comme ayant des vertus médicinales et depuis longtemps est jugé comme néfaste à cause des ses effets psychotropes. En effet, le THC peut avoir des effets négatifs au moment de la croissance et du développement du cerveau lorsqu'il est fumé en combustion. Il peut aussi être à l'origine de crises de paranoïa et de stress. Malgré cela le THC est apprécié de nombreux consommateurs qui recherchent le coté "stone" du cannabis. Le THC est formellement interdit. Sa culture, sa commercialisation et sa consommation ne pas sont autorisées en France ainsi que dans de nombreux pays de la planète, sous peine d'amande et de prison.

Le CBD quant à lui fait tout de même face à un flou juridique en France mais aucune loi n'interdit son usage ni sa commercialisation. Seule la culture de CBD en France reste encore interdite.

Risques d'un test salivaire lors d'un contrôle routier après consommation de CBD

Depuis que vous consommez du CBD, que ce soit en huile, en e-liquide ou en tisane beaucoup de questions vous taraudent comme par exemple prendre la voiture suite à la prise de CBD ou si consommer du CBD est dangereux pour la route. Lorsque vous consommez du CBD en France, le taux légal de THC ne doit pas dépasser la barre fatidique de 0.2% et plus précisément le taux doit être inférieur à 0.2% donc 0.19%. De ce fait, comme les produits CBD sont autorisés s'ils ne dépassent pas ce taux et qu'aucune loi n'interdit sa consommation avant ou pendant que vous conduisez, vous ne risquerez pas grand chose en consommant du CBD avant de prendre la route. Cependant il faut savoir que les tests salivaires que les autorités utilisent lors des contrôles routiers ne sont pas à titre quantitatif, c'est à dire qu'il est impossible avec ces tests de connaître la quantité de THC présent. Les test salivaires c'est: présence ou absence. De plus ces tests ne détectent pas la présence de CBD. Il y a donc un risque à se faire contrôler car si votre produit CBD contient des traces de THC (-0.2%) il sera quand même positif. Pour prouver à la justice que vous avez consommé du CBD et non un produit stupéfiant il vous suffira de faire suite à cela un test sanguin ou urinaire. Ces test sont quantitatifs et vous pourrez donc confirmer l'infime quantité de THC. Il faut savoir tout de même que les contrôles avec tests salivaires sont faits quand il y a grosse suspicion.

Est-il dangereux de consommer du CBD avant la conduite?

Consommer du CBD avant ou pendant que l'on conduit peut s'avérer être dangereux dans certains cas et suivant la sensibilité de chaque individu. Que l'on consomme le CBD en huilee-liquide ou autre, différents taux et différents dosages se présentent. Comme nous l'avons vu plus haut, le CBD a de nombreux effets relaxant et analgésiques, ce qui en fait un excellent produit pour les personnes atteintes d'insomnies. Suivant le consommateur, le dosage de CBD sera différent et suivant le taux de CBD on ressentira plus ou moins les effets. Certaines personnes ne vont pas forcement ressentir le CBD à un faible dosage quant à d'autres pour ce même dosage l'effet sera plus ressenti. De ce fait, le CBD peut provoquer des somnolences, une baisse de l'attention, ce qui pourrait être dangereux si vous conduisez à ce moment et pourrait créer un accident de la route. Il faut rester vigilant et si vous souhaitez ou que vous devez prendre du CBD pour des raisons médicales, commencez par des petites doses et parlez en à votre médecin. Hors raisons médicales, pour les personnes souhaitant vapoter du CBD ou boire une tisane de CBD nous conseillons toujours de consommer à des moments plus propices de la journée, lorsque vous êtes tranquillement chez vous par exemple ou le soir pour que votre système endocannabinoïde soit plus réceptif et éviter tout danger. Cependant si vous décidez de tout de même conduire après ou pendant que vous vapotez du CBD, il est conseillé de toujours commencer par des petites doses et un faible taux pour voir comment le corps réagi et d'augmenter si nécessaire.

Pour conclure, malgré que le CBD en France soit face à un flou juridique, aucune loi n'indique que sa consommation est strictement interdite, si le produit contient -0.2% de THC, ni même que c'est interdit de consommer du CBD avant ou pendant que l'on conduit. Par conséquent, il est possible de vapoter de CBD ou d'ingérer de l'huile de CBD avant de prendre la route, cependant lors d'un contrôle routier, si les autorités décident de vous faire un test salivaire, vous serez quand même positif au THC car votre produit contiendra des traces de THC, mise à part si vous avez un produit CBD, comme les fleurs et résines en infusion avec 0% de THC mais dans ce cas le dosage de CBD sera très faible voir lui aussi inexistant car mère nature nous donne un ratio THC/CBD, c'est à dire que le taux de THC dépend du CBD et vice versa. (Retrouvez l'intégralité de notre article sur la vérité concernant les taux de CBD des fleurs et résines).